les lieux

festival de musique,musique ancienne,musique et patrimoine,patrimoines en musique, belle musique et belles pierres,ardèche,ardeche,patrimoine ardéchois,patrimoine architectural, églises romanes,chateaux,églises classiques et néogothiques,répertoire musical,musique classique, festival en ardèche, musicien, musiciens, artistes, soliste, coeur, orchestre, formation musicale, répertoire musical


festival de musique

ORGANISATION :
Association
PATRIMOINES EN MUSIQUE
Moulin de Cornevis - 07000PRIVAS
festival@cornevis.com

CONTACT FESTIVAL :
Présidente : Marie-Christine Mauger
Tél. : 04.75.64.55.54

PARTENAIRES :
Conseil régional Rhône-Alpes
Conseil général de l'Ardèche
VALDAC
A.D.A.M.I.





LES VILLES D'ACCUEIL :
Privas


REMERCIEMENTS :
Médiathèque de Privas
Théâtre de Privas
Société de Sauvegarde des Monuments Anciens de l'Ardèche,
Lycée Vincent d'Indy
Comité départemental du Tourisme 07,
Offices de tourisme,
Paroisses d'accueil,
Associations locales
Membres bienfaiteurs
Services techniques des villes
Gites de France
Château de Grozon
Domaine Saladin en St Marcel d'Ardèche
Abbaye de Champagne
Ardelaine de Saint-Pierreville






N'hésitez pas à nous faire parvenir vos clichés (par E mail). Concerts, Artistes, Patrimoine... la meilleure photo sera publiée sur notre site à l'issue du festival.

   page suivante >
PRIVAS
XVIIe siècle 

Chapelle des Récollets

Construit dans la seconde moitié du XVIIe siècle sur l'emplacement de l'ancien château ruiné par le siège de 1629, le couvent des Récollets incarnait la volonté de la part de l'église catholique de combattre la Réforme. C'est ce que symbolise la belle façade de la chapelle dominant la ville. Au-dessus de la sobre entrée, les deux ouvertures encadrant une niche de même grandeur qui renferme une statue de la Vierge évoquent le mystère de la Trinité. Seule d'ailleurs la chapelle a été entièrement préservée. Du cloître, il ne subsiste plus que deux ailes et le grand bâtiment qui servait à la vie des frères a été noyé dans d'autres constructions et très remanié. L'intérieur de la chapelle achevée en 1692 est éclairé par de grandes baies dont la lumière diffuse unifie l'espace dans une perspective baroque.

patrimoine
 
PRIVAS
XIXe siècle 

Eglise Saint-Thomas

La première église de Privas se trouvait au nord de la place de la République ; elle fut détruite à la fin du 16e siècle par les protestants. Une deuxième église fut construite à la fin du 17e siècle ; elle abrite aujourd'hui la médiathèque. Jugée trop petite, elle fut abandonnée au 19e siècle au profit de l'église Saint-Thomas actuelle. Cette dernière a été construite sur les plans de l'architecte diocésain Anatole de Baudot, les travaux furent menés par l'architecte Auguste Siméon Baussan. De style néo-roman, l'édifice a été consacré le 27 juin 1898.

patrimoine
 
SAINT-PIERREVILLE
XIe - XIXe siècle 

église Saint-Pierre-aux-Liens

Le prieuré de la paroisse de Saint-Pierreville aurait appartenu dès le 11e siècle à l'abbaye de La Chaise-Dieu. De cette première église dédiée à saint Pierre, il subsiste quelques traces dans la nef. En 1583, Nicolas de Vesc, délégué épiscopal, constate que l'église est ruinée et en partie démolie du fait des guerres de religion. Des travaux de restauration sont entrepris au siècle suivant. Quant au clocher actuel et une partie de la nef, ils ont été reconstruits au 19e siècle. L'église dont le style témoigne d'un millénaire d'existence renferme plusieurs objets immobiliers classés : l'autel, le retable peint et doré du 18e siècle, avec sa peinture du 19e siècle : « La délivrance de Saint-Pierre par un ange ».

patrimoine
 
BOURG-SAINT-ANDEOL
XIe - XIIe siècle 

église saint Andéol

L'église romane est une des plus importantes de la vallée du Rhône. Élevée entre la fin du XIe et le début du XIIe siècle, elle occupe l'emplacement de l'église carolingienne. Le tombeau de saint Andéol occupe un ancien sarcophage romain, en partie modifié au XIIe siècle. L'édifice est remarquable par son chevet, son transept saillant, sa puissante tour lanterne élevée dans la deuxième moitié du XIIe siècle. Les trois absides semi-circulaires sont ornées d'arcatures lombardes, décor qui s'étend d'ailleurs à l'ensemble de l'édifice. La façade occidentale ne date que du XVIIIe siècle, car l'église était jusque là dotée d'une deuxième abside, ou contre-abside, disposition rare en France. Le plan comporte une nef de quatre travées, flanquée de collatéraux, un transept saillant sur lequel s'ouvrent une grande abside et deux absidioles voûtées en cul-de-four. La nef est couverte d'un berceau plein cintre renforcé de doubleaux qui retombent sur de minces pilastres. Les bas-côtés, également voûtés en berceau communiquent avec la nef par de grandes arcades en plein cintre.

patrimoine
 
   page suivante >
 
Mentions Légales ©2003 - Clerc & Net - sites internet Drôme Ardèche