les lieux

festival de musique,musique ancienne,musique et patrimoine,patrimoines en musique, belle musique et belles pierres,ardèche,ardeche,patrimoine ardéchois,patrimoine architectural, églises romanes,chateaux,églises classiques et néogothiques,répertoire musical,musique classique, festival en ardèche, musicien, musiciens, artistes, soliste, coeur, orchestre, formation musicale, répertoire musical


festival de musique

ORGANISATION :
Association
PATRIMOINES EN MUSIQUE
Moulin de Cornevis - 07000PRIVAS
festival@cornevis.com

CONTACT FESTIVAL :
Présidente : Marie-Christine Mauger
Tél. : 04.75.64.55.54

PARTENAIRES :
Conseil régional Rhône-Alpes
Conseil général de l'Ardèche
VALDAC
A.D.A.M.I.





LES VILLES D'ACCUEIL :
Privas


REMERCIEMENTS :
Médiathèque de Privas
Théâtre de Privas
Société de Sauvegarde des Monuments Anciens de l'Ardèche,
Lycée Vincent d'Indy
Comité départemental du Tourisme 07,
Offices de tourisme,
Paroisses d'accueil,
Associations locales
Membres bienfaiteurs
Services techniques des villes
Gites de France
Château de Grozon
Domaine Saladin en St Marcel d'Ardèche
Abbaye de Champagne
Ardelaine de Saint-Pierreville






N'hésitez pas à nous faire parvenir vos clichés (par E mail). Concerts, Artistes, Patrimoine... la meilleure photo sera publiée sur notre site à l'issue du festival.

page précédente    |   page suivante >
BEAUCHASTEL
XVIIIe siècle 

église de Saint-Jean l'Evangéliste.

L'église de Beauchastel dédiée à Saint-Jean l'évangéliste a été à plusieurs reprises reconstruite. L'édifice actuel date des années 1760. L'église a été bénite en 1769. Elle a été l'objet de nombreux travaux d'entretien et de restauration jusqu'à l'époque contemporaine. Elle se présente sous la forme d'un édifice à nef unique, prolongée par un chœur semi-circulaire éclairé par deux fenêtres. La nef est voûtée d'arêtes reposant sur des piliers très sobres. Le début de la nef abrite une tribune.

patrimoine
 
VIVIERS
XIIe-XVIe-XVIIIe 

cathédrale Saint-Vincent

La Cathédrale Saint Vincent (MH), fut construite au XIIème siècle, dans un style roman et consacrée en 1119. Au XVIème siècle, l'évêque de Viviers Claude de Tournon (de 1498 à 1542) la remania profondément en faisant construire un magnifique chevet gothique flamboyant édifié entre 1516 et 1521. Les murs de la nef furent relevés après leur destruction pendant les Guerres de Religion et ce n'est qu'au XVIIIème siècle que l'architecte Jean-Baptiste Franque dota la cathédrale de la voute actuelle en pierres de taille.
Le mobilier remarquable comprend les tapisseries des Gobelins, le maître autel XVIIème siècle, en marqueterie de marbres polychromes, les stalles sculptées en noyer, le tableau de l'Annonciation de Mignard.

patrimoine
 
MONTPEZAT-SOUS-BAUZON
XIIe siècle 

Notre-Dame de Prévenchères

On trouve mention de l'église Notre-Dame de Prévenchères dans la bulle du pape Alexandre III du 1er avril 1179 confirmant tous les bénéfices à l'importante abbaye bénédictine de Saint Chaffre du Monastier (Haute-Loire).
Située à proximité immédiate de l'antique grande voie de communication joignant la vallée du Rhône à l'Auvergne par le col du Pal, elle est sur le chemin des pélerinages du Puy. Malheureusement elle subit aussi des vicissitudes.
La chapelle primitive aurait été détruite une première fois lors d'une invasion. Reconstruite et agrandie à parir du XIIème siècle (style roman), elle devient église paroissiale de Montpezat. Ravagée par les huguenots en 1567, elle est à nouveau restaurée et agrandie (ajout de chapelles gothiques). Pendant la période révolutionnaire, outre les cérémonies religieuses, des assemblées populaires et des célébrations patriotiques y eurent lieu. Puis en 1885, la population la trouvant trop éloignée du bourg, elle fut désafectée au profit d'une nouvelle église paroissiale. Transformée en remise et grange à foin, partiellement détruite (toiture vendue, dalles de granit arrachées, ossements provenant des sépultures des chapelles dispersés) et laissée à l'abandon, elle est enfin sauvée en 1944 par son classement parmi les Monuments Historiques.

festival 2002/2003/2004.

 
SAINT-BARTHELEMY-GROZON
Xe,XIVe,XVIe sècles 

Château de Grozon

Les fortifications de Grozon remontent au Xe siècle. En 1287, un accord est conclu entre le sieur de Grozon et les templiers. En 1336, Guichard de Clérieux lègue Grozon au roi de France. En 1358, Jean II Le Bon accorde à Grozon le privilège d'exemption de toute imposition. Raoul de Lestrange achète Grozon au prix de 3000 livres Tournois, en présence de sieur de Vernes, notaire royal,en 1390. Boulogne et Grozon deviennent places catholiques par le mariage de la protestante Marie de Lestrange avec René de Hautefort, en 1580. Le château est incendié en 1789 et racheté en 1923 par Raoul Giraud qui le lègue à son neveu Jacques Vernet en 1970.

Festival 2003/2004/2005

 
page précédente    |   page suivante >
 
Mentions Légales ©2003 - Clerc & Net - sites internet Drôme Ardèche